Au musée

           Bienvenue au Musée Maritime, Fluvial et Portuaire de Rouen

          Le Musée Maritime, Fluvial et Portuaire de Rouen  est une association Loi 1901. Il retrace le passé de Rouen et celui de la Seine dans un lieu chargé d’histoire : un ancien hangar portuaire affecté au stockage du vin en provenance d’Afrique du Nord. Le Musée est situé sur les bords de Seine, au cœur du port maritime et fluvial, lieu de passage et d’escale des paquebots, cargos, remorqueurs et péniches.
À 100 km de la côte, Rouen est un port à l’intérieur des terres. Sa proximité de Paris en fit le premier port de France pendant des siècles. C’est encore aujourd’hui l’un des premiers ports européens. Depuis l’aménagement de l’Espace des Marégraphes, les quais deviennent un lieu de promenade apprécié des Rouennais.

Vues du musée

Vues du musée

 

animations atelier de restauration navale

 

Actualités

Conférence sur le pilotage en Seine

Le musée aura le plaisir de recevoir Catherine Cornu ce mercredi 24 avril pour une conférence sur le pilotage en Seine – son métier.
Rendez-vous à partir de 17h30 dans l’espace Pierre Degon de la péniche Pompon rouge.
Entrée libre et gratuite,

Venez nombreux !


L’atelier de charpente à l’honneur dans le Paris-Normandie

Armada. L’atelier de charpente du musée maritime présentera en juin la maquette de la « Dauphine ». Un projet qui met en avant le travail d’aspirants, compagnons du Devoir et jeunes artisans normands passionnés par ce travail du bois.

La Dauphine* manque de bois. « Du chêne et des résineux », précise Patrice Mabire, charpentier de marine au Musée maritime de Rouen. Il pilote la construction de la réplique au 1/5e du  (…)

lire la suite ici, sur paris-normandie.fr


La Lettre du Musée maritime, parution du deuxième numéro !

Rédigée et mise en page par les bénévoles de l’association du musée, la Lettre vous emmène à la découverte du musée et de son actualité : conférences, expositions…

Au sommaire de cette deuxième édition :
Rencontre avec des Compagnons du devoir en Tour de France au sein de l’atelier de Charpente maritime du musée.
Le voyage continue aux côtés des navigateurs normands de la Renaissance, avec un article sur Jean de Béthencourt, qui au XVe siècle colonisa les îles Canaries.
Et pour finir, à la rubrique matelotage, pour joindre les deux bout’, essayez-vous au noeud de pêcheur !

Bonne lecture

Pour accéder à la version en ligne, cliquer ici